Espace client
  • DSO OPEN
Comment construire son pitch deck ?

Le mémorandum d’informations est assimilé ici au pitch deck et prend la forme d’un document officiel, destiné aux investisseurs, rassemblant toutes les données essentielles de l’entreprise et de son projet de financement.

Il est intéressant de se référer à l’analyse SWOT afin de construire la matrice de ce mémorandum. Il s’agit d’un outil d’aide à la prise de décision permettant de diagnostiquer la situation globale d’une organisation en faisant ressortir ses forces et ses faiblesses internes, ainsi que les opportunités et menaces liées à son environnement externe.

L’expert-comptable a un rôle privilégié dans la présentation de ce document. En effet, en accord avec les entrepreneurs, il rassemble l’ensemble des données juridiques et financières de l’entreprise et prend le recul nécessaire dans la présentation de la société.

L’objectif de ce document est de présenter la vision de la société concernant son projet et de donner envie aux investisseurs de démarrer les négociations. Ici, l’apport de l’expert-comptable est d’allier clarté et synthèse dans cette présentation.

Ce document, complété par un business plan, fait en général une douzaine de pages, il est présenté sous forme de slides (diapositives).

 

Quelques conseils pour la construction du mémorandum d’informations.

Points de vue / retours d’expériences

Il est important ici de se placer du côté des investisseurs afin de déceler leurs attentes et leurs critères de sélection des sociétés cibles. La présentation du mémorandum sera ainsi conçue plus stratégiquement pour un meilleur taux de réussite.

 

Comme le veut l’analyse SWOT[1], l’objectif est de présenter le diagnostic interne et externe de la société par les étapes suivantes :

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ ET PHRASE D’ACCROCHE (INTRODUCTION)

Les apports de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : une séduction immédiate par une phrase d’accroche synthétique résumant les perspectives d’évolution de la société ; présenter une première vision générale de l’entreprise (forme juridique, nombre de dirigeants fondateurs, ancienneté) ; informer des derniers évènements marquants de la société.

IDENTIFICATION DES BESOINS PAR LES PROBLÈMES RENCONTRÉS

Les apports de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : identifier le besoin de la société ; valoriser et quantifier l’enjeu par un exemple chiffré (incidences sur le chiffre d’affaires par exemple).

PRÉSENTATION DE L’OFFRE

Les apports de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : une valorisation chiffrée de cette nouvelle stratégie ; démontrer l’impact positif sur l’offre et la demande au niveau du marché ; présenter la durée en mois de ce nouveau projet de développement.

L’ANALYSE DU MARCHÉ

L’apport de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : il permet aux investisseurs de visualiser où se situe le projet de l’entreprise par rapport à l’évolution du marché. Le but est de présenter une solution qui va dépasser le marché et ses attentes afin de pouvoir démontrer que le projet est durable dans le temps.

L’ANALYSE CONCURRENTIELLE

L’apport de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : il construit un tableau d’analyse mettant en concurrence les différentes forces des acteurs du marché et permettant ainsi de mettre en valeur les atouts du projet de la société.

LA STRATÉGIE COMMERCIALE

L’apport de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : la présentation de la stratégie permet de cibler les futurs clients conquis par le projet. Grâce à cela, les investisseurs peuvent s’assurer de la cohérence et de la visibilité que le projet portera sur les futurs potentiels clients.

L’ORGANISATION INTERNE ET LES RESSOURCES HUMAINES

L’apport de l’expert-comptable face aux attentes des investisseurs : avec l’aide du dirigeant, il dresse la liste des personnes clés liées au développement du projet et présente un organigramme de la société. L’objectif est de mettre en avant les atouts des ressources humaines au sein de l’entreprise permettant de rassurer les investisseurs sur les forces internes de l’entité.

 Article écrit par Julie JOBERT -  Chef de Mission - Expert-comptable mémorialiste chez DSO

 

[1] Pour une meilleure lecture, les couleurs des titres et des diapositives reprennent celles de SWOT : vert (pour les forces internes), orange (pour les faiblesses internes), bleu (pour les opportunités externes) et rouge (pour les menaces externes).

 

 

  • Vous souhaitez en savoir plus
  • Contact
RETROUVEZ D'AUTRES ACTUALITES